Comment faire le choix du bon chauffagiste ?

Actuellement, la mission d’un chauffagiste ne consiste plus à faire l’installation du système de chauffage, à faire des petits travaux de réparation ou encore à remplacer des dispositifs divers relatifs au chauffage. Il doit aussi maîtriser des technologies de plus en plus pointues puis que le domaine du chauffage ne cesse d’évoluer. La difficulté à trouver un vrai professionnel capable de gérer l’ensemble de la mission avec fiabilité est bien réelle. D’autant que les sociétés proposant des prestations de chauffage abondent sur le marché, la tâche devient de plus en plus complexe. Voici alors quelques conseils pouvant vous aider à faire le bon choix de votre chauffagiste à Chelles.

Reposez votre choix en fonction des missions à réaliser

Les personnes qui travaillent dans le domaine du chauffage peuvent porter une double-casquette. Elles sont à la fois plombier et chauffagiste. Il y a également d’autres professionnels dans ce domaine qui ont choisi de se spécialiser sur une seule et même activité. Ils sont soit plombier soit chauffagiste. Vous n’avez dans ce cas qu’à déterminer le type de travaux que vous souhaitez faire. Cela peut être l’installation d’une chaudière neuve, la mise en place d’un système de chauffage ou d’un chauffe-eau ou encore des travaux de dépannage ou d’entretien. C’est à vous d’assurer le domaine de compétences de votre chauffagiste avant de décider de commencer le projet. Normalement, le bon chauffagiste qui dispose des compétences recherchées saura vous donner toutes les réponses adaptées à vos questions. Il vous guidera également dans les choix les plus intéressants de tous les éléments à utiliser pour votre installation de chauffage afin que vous puissiez réaliser des économies d’énergie.

Assurez-vous que le professionnel possède bien les compétences requises

Le système de chauffage que demandent les nouvelles constructions est une sorte de solution de  chauffage de plus en plus alambiquée et performante. Pour la maitriser, le chauffagiste se doit désormais de bien connaitre sur le bout des doigts une large palette de systèmes et de technologies. Cela lui permettra de faire des propositions de solutions les plus adaptées à votre logement. Il doit également vous suggérer des dispositifs répondant à votre consommation. L’ensemble de l’installation que le chauffagiste de Chelles fera, devra être pérenne et devra permettre des économies d’énergie. Pour être sûr des compétences de l’artisan, vous pouvez lui demander des références.

Il est également recommandé de demander un document comme un diplôme certifiant que l’artisan a vraiment fait des études ou des formations de spécialisation. C’est une sorte de gage assurant ses qualifications.

Vous devez également faire une vérification du respect des législations et des normes relatives au chauffage. Pour ce faire, vous devez prendre des informations au préalable à ce propos. Vous devez voir de près tout ce qui est habilitation c’est-à-dire les référentiels RGE et Qualibat. Assurez-vous que votre professionnel est qualifié RGE, Qualigaz,  QauliSol, QualiBois, QualiPAC ou encore Qualit’EnR,

Prenez des renseignements à propos de l’entreprise

Si vous faites appel à un artisan qui travaille pour le compte d’une entreprise, vous pouvez faire une vérification de la fiabilité et de la pérennité de l’entité auprès du greffe. Cela vous permettra de savoir s’il s’agit d’une société qui n’est pas en liquidation. Vous pouvez même avoir des renseignements concernant la santé financière de l’entreprise en consultant des plateformes particulières comme euridile.fr, societe.com ou infogreffe.com.  

Vous pouvez faire une requête d’un extrait de K-bis de l’entreprise que vous avez choisi. C’est une opération à faire auprès du tribunal de commerce de votre département, avec le numéro d’enregistrement au registre du commerce. Si vous n’avez pas envie de faire toutes ces procédures, vous pouvez demander de voir la carte d’artisan du chauffagiste de Chelles qui vient chez vous.

Basez votre recherche sur des critères objectifs

Pour trouver un bon artisan compétent en matière de chauffage, vous pouvez vous utiliser comme moyen le bouche-à-oreilles. Vous avez surement autour de vous une connaissance qui a déjà fait appel à ce genre d’expert. La personne peut vous indiquer une adresse, un nom ou une piste à suivre.

Vous pouvez aussi vous servir d’internet pour trouver ce qu’il vous faut. Pour avoir des retours d’expérience de la part d’autres internautes, vous n’avez qu’à entrer sur des plateformes de partage diverses. Vous pouvez par exemple entrer sur les forums d’échange et y poser vos questions.

Pour affiner le choix, optez pour les artisans qui sont près de chez vous. C’est déjà un moyen pour éliminer certains candidats. Une fois que vous avez une liste plutôt affinée, vous n’avez plus qu’à voir un à un chaque artisan. Vous pouvez visiter leurs sites internet et y trouver toutes les informations qui pourraient vous intéresser. Vous pouvez par exemple y trouver des renseignements concernant les assurances et les garanties détenues par le chauffagiste de Chelles. Si le professionnel le mentionne, vous pouvez encore demander les coordonnées de l’assurance.

Faites une comparaison des offres, du tarif et faites une demande de devis

La question du budget est déterminante. Votre budget et vos besoins doivent en effet, être correspondants. Si vous faites appel à un professionnel, vous devez déterminer ces deux paramètres en même temps. Votre chauffagiste de Chelles vous donnera un devis et vous pouvez voir les détails puis déterminer si tout correspond à vos attentes ou non.

Si vous vous mettiez d’accord avec lui, vous pouvez signer un contrat. Ce document définit tous les points importants de votre projet.  Vous y mettez aussi un deadline pour votre chantier.

Le long de la réalisation de l’installation de votre système de chauffage, votre artisan vous donnera des recommandations et des conseils personnalisés pour optimiser le rendement de votre installation.

N’oubliez pas cependant qu’il est important de faire jouer la concurrence. Pour ce faire, n’hésitez pas à contacter plusieurs professionnels. Mettez une liste de toutes les prestations avec les tarifs qu’ils peuvent faire. Vous pouvez même faire une demande de devis. Ce document vous permettra de voir les détails de chaque offre et de déterminer laquelle vous correspond le plus.

Comment changer un abattant de WC ?

Plusieurs raisons peuvent pousser à changer d’abattant de WC. Cet accessoire fait partie des éléments les plus utilisés dans une salle de bain. Il est plutôt question d’hygiène et de pratique que de décoration et de goût. Pour l’intérêt de tous les utilisateurs, ce genre d’accessoire doit rester en permanence.  Face à un abattant de WC trop usée, cassé ou n’est plus pratique, il devient obligatoire d’acheter un nouveau et de le remplacer. Dans cet article, on va vous montrer comment changer un abattant de WC, étape par étape.

Lire la suite de Comment changer un abattant de WC ?

Pourquoi doit-on choisir un matelas en latex ?

Le matelas en latex naturel convient-il à vos besoins ? Quels sont les principaux critères à examiner avant d’en acheter un ? Que faire pour choisir un matelas de bonne facture ? Existe-t-il vraiment des produits finis en latex naturel ? Quels bienfaits se procure-t-on à utiliser un matelas en latex ? Nous répondons à vos questions à travers cet article. 

Matelas en latex : les bienfaits

L’achat d’un matelas latex naturel bio a de nombreux avantages : matière naturelle, durée de vie plus longue, et l’ergonomie. Le latex est élastique, ce qui permet au matelas d’épouser fidèlement les formes du corps et le dos bénéficie d’un excellent support. À peine sortit du lit que le matelas en latex reprend sa forme initiale. La durée de vie d’un matelas en latex est sans pareille. Avec lui, la garantie décennale est assurée et peut aller à 12 ans avec un bon entretien. Le latex est une matière abondamment demandée.

Différence entre latex naturel bio et latex synthétique

Les latex ne sont pas tous naturels. Voici la différence entre le synthétique et le bio. Le latex naturel Il provient de la sève d’hévéa et est un produit entièrement naturel. Le latex naturel n’a pas de produit chimique, encore moins de composants organiques volatils (COV). Vous ne trouverez pas de matelas en latex constitué à 100 % de latex purs, le terme naturel dépend du taux final et des normes industrielles. Le meilleur pourcentage possible d’un matelas en latex naturel est 97 %. Le différentiel est constitué d’agents vulcanisant qui permettent au matelas d’être élastique et d’avoir une meilleure longévité. Le latex synthétique Il est issu du pétrole. Ce dérivé du pétrole est très répandu dans la production des articles de literie pas chers. Il favorise l’éclosion des oreillers et matelas en latex synthétique ou de matelas composé d’un mélange synthétique et naturel. Cette technique de production s’est révélée durant la Deuxième Guerre mondiale en raison de l’insuffisance de latex naturel.

Critères de choix d’un matelas en latex

Si vous avez une forte corpulence, vous devez utiliser des matelas en latex bien fermes. Tenez aussi compte de l’épaisseur du matelas. En général, les dimensions vont de 15 à 18 cm. Un matelas avec une épaisseur plus importante assure un meilleur confort et est de meilleure qualité. N’hésitez pas à réclamer la composition réelle du matelas, car les marchands déclarent très souvent vendre du « latex naturel » alors que la réalité est toute autre.

Comment s’assurer que le latex convienne à mes besoins ?

Voici les différentes occasions qui mènent à l’achat d’un matelas en latex naturel : l’envie d’un matelas durable, le besoin d’un meilleur confort au coucher, le désir d’achat des produits de matières organiques, une matière antiacarienne et antibactérienne, un investissement rentable. Les gens qui transpirent abondamment ont abondamment besoin de matelas en latex naturel. Le matelas en latex naturel possède des canaux de ventilation venant des différents trous présents qui servent à l’amélioration des qualités naturelles du latex

Le sommier, un élément de la literie remplissant plusieurs rôles essentiels

Votre literie vous a rendu service depuis plusieurs années. Il est peut-être temps de songer au remplacement de certains éléments tels que le matelas et le sommier. Ces accessoires vous garantissent un confort de sommeil optimal tout en favorisant votre bien-être. Le sommier, par exemple, il assure plus d’un tiers de votre confort au lit. Donc, il mérite d’être changé ou vérifié en cas de problème d’endormissement. Le sommier doit aussi supporter votre poids pendant toute la nuit et laisse le matelas respirer et conserver ses performances.

Les critères à prendre en compte pour changer de sommier

Étant un élément principal de votre literie, il est recommandé de changer votre sommier à peu près tous les dix ans. Puisqu’il représente le 1/3 du confort du sommeil, le choix de cet élément doit s’effectuer avec beaucoup de vigilance. Non seulement, il constitue un support pour la literie, mais garantit aussi la longévité de votre matelas. Pour cela, vous devez bien vérifier sa structure avant de l’adopter. Vous pouvez même faire un test en cas de nécessité afin de vous rassurer sur la qualité et l’efficacité de sa technologie. En plus, pour une meilleure utilisation, il doit être également changé avec le matelas. En cas de signe d’usage, le couchage peut se détériorer rapidement. Des tests peuvent également être effectués pour évaluer s’il faut le changer ou non. Ceux-ci sont à appliquer autant sur les sommiers à ressorts qu’à lattes.

Tout savoir sur le rapport entre le sommier et votre santé

Un bon sommier et une santé de fer restent indissociables. En cas de mauvais entretien de cet élément, les allergies ainsi que les troubles respiratoires sont favorisés. Il sera donc évident d’effectuer des contrôles rigoureux pour vous débarrasser des squatteurs invisibles constituant tout type de pathologies. Pour les personnes atteintes de maladies respiratoires, l’utilisation des sommiers tapissiers est déconseillée. En revanche, les sommiers aux lattes apparentes sont à privilégier pour vous soulager. Manifestement, le choix du sommier a beaucoup d’impact sur la santé et le bien-être du dormeur. C’est un gage de la santé et de l’hygiène de ce dernier. En clair, grâce à leur interaction, il assure l’optimisation de l’action du matelas sur le dos. Si ces deux éléments sont en parfaite harmonie, cela permet de soutenir convenablement la colonne vertébrale. Enfin, le sommier garantit un supplément de souplesse et d’élasticité au couchage.

Découvrir les différents types de sommiers et leurs propres caractéristiques

Une large sélection de sommiers se trouve à votre disposition. Chacun d’entre eux peut répondre à vos besoins spécifiques pour profiter d’un bon endormissement. Il existe, par exemple, un sommier à lattes qui est conçu à partir du bois de hêtre. Ce modèle convient à toutes catégories de matelas, en mousse, à ressort ou autres. Vous pouvez aussi opter pour un sommier à ressorts si vous avez envie de vous offrir un couchage souple et confortable. En général, ce modèle se vend toujours avec le matelas approprié qui est également en ressort. Si vous voulez de l’esthétisme, alors le sommier tapissier fera un choix incontournable. Il convient à tous les intérieurs. Sa particularité est de protéger efficacement votre matelas.

Comment nettoyer une cave inondée : Guide étape par étape

Le nettoyage d'une cave inondée comporte de nombreux dangers, notamment les chocs électriques, les fuites de gaz, les eaux d'égout brutes et les dommages structurels. Donc avant de commencer le grand nettoyage, vérifier que vous soyez en sécurité.

Étape 1 : Pomper l'eau

Il existe des services d'évacuation de l'eau disponibles à la location, mais s'il y a un problème d'inondation généralisé dans votre région, il se peut qu'ils ne puissent pas se rendre à votre domicile avant quelques jours. Si vous êtes à la hauteur de la tâche, il serait peut-être bon de pomper l'eau vous-même grâce à une pompe surpresseur pour vous assurer qu'elle soit retirée le plus tôt possible. L'équipement nécessaire n'est pas trop cher et est souvent disponible pour une utilisation temporaire dans un magasin de location de construction.

Les inondations de moins d'un centimètre de profondeur et qui couvrent un petit espace peuvent probablement être traitées en utilisant un aspirateur à eau et poussière. Ils fonctionnent comme un aspirateur ordinaire, aspirant l'eau dans un réservoir qui contient généralement environ quatre ou cinq litres d'eau. Gardez à l'esprit que vous devrez vider le réservoir régulièrement afin de ne pas avoir à faire face à une inondation trop importante.

Les crues moyennes et importantes devront être traitées au moyen d'une pompe surpresseur. Si l'inondation provient d'une source d'eau extérieure (forte pluie ou chute de neige), vous devrez attendre que l'eau de l'inondation se soit retirée de votre maison.

Vous devrez également veiller à ne pas pomper l'eau trop rapidement. S'il y a eu une forte pluie, il y a probablement une forte pression d'eau dans le sol à l'extérieur de votre sous-sol. La piscine d'eau à l'intérieur de votre cave peut en fait équilibrer la pression extérieure, et l'enlever trop rapidement pourrait causer la fissuration ou l'effondrement des murs de votre cave.

Vous aurez probablement besoin d'utiliser une rallonge électrique avec votre pompe surpresseur, alors assurez-vous que la connexion est loin de l'eau. Enroulez le cordon autour d'une rampe, d'une poutre ou de tout autre objet lourd pour vous assurer que la connexion avec la rallonge reste sèche.

Ensuite, attachez un tuyau d'arrosage à la pompe et placez-le loin de votre maison, de préférence à un endroit où l'eau peut s'écouler dans un égout pluvial. Si l'eau est assez peu profonde, vous pouvez utiliser des bottes de caoutchouc et simplement marcher la pompe jusqu'au point le plus bas du sous-sol. Cependant, si l'eau est trop profonde pour être traversée en toute sécurité, attachez une corde à la pompe et abaissez-la dans la bonne position.

Une fois que vous êtes prêt à pomper de l'eau, branchez la rallonge dans une prise ou un générateur. Vous pouvez utiliser plus d'une pompe si vous souhaitez accélérer le processus.

Lorsque vous pompez l'eau de votre sous-sol, commencez par enlever un tiers de l'eau, ou pas plus de deux à trois pieds selon la gravité de l'inondation. Une fois cela fait, marquez le niveau de l'eau sur le mur et laissez-le reposer toute la nuit.

Si le niveau de l'eau a augmenté à votre retour le lendemain, vous devrez attendre pour retirer le reste de l'eau. Marquez à nouveau le niveau d'eau et surveillez-le. Ne finissez pas de pomper la cave tant que l'inondation ne s'est pas arrêtée.

Si le niveau d'eau est resté le même, vous pouvez continuer à le pomper. Répétez le même processus qu'auparavant, en pompant un tiers ou deux à trois pieds. Marquez à nouveau le niveau et laissez-le reposer toute la nuit. Continuez ainsi jusqu'à ce que toute l'eau ait été retirée du sous-sol. Un aspirateur à eau peut être nécessaire pour enlever les petites flaques d'eau que la pompe de puisard ne peut pas obtenir.

Pendant le processus d'évacuation de l'eau, surveillez les fissures ou les défaillances structurelles dans les murs. Si vous remarquez des imperfections pendant le pompage de l'eau, arrêtez immédiatement. Le déplacement de la fondation signifie probablement que l'eau à l'extérieur des murs ne s'est pas drainée et exerce une trop forte pression sur les murs.

Étape 2 : Nettoyage et désinfection

Une fois que l'eau a été retirée de votre cave, le vrai travail commence. Vous voudrez nettoyer la zone le plus tôt possible pour empêcher la moisissure se développer. Si l'inondation a été causée par un refoulement d'égout, vous voudrez également assainir la zone et enlever les éléments qui ne peuvent être récupérés, car les eaux usées contiennent un large éventail de bactéries qui posent un risque pour votre santé et celle de votre famille.

La sécurité d'abord

Une inondation peut présenter un certain nombre de risques pour la santé de votre maison, alors vous voudrez vous protéger en conséquence. Porter des vêtements de protection, y compris une combinaison, des gants et des bottes de caoutchouc. S'il y a des eaux usées impliquées dans l'inondation, portez des lunettes de protection et un masque facial pour vous protéger des gaz nocifs.

Évitez tout équipement électrique ou prise de courant jusqu'à ce que vous soyez certain que tout est complètement sec. Même si l'électricité a été coupée, il y a encore un faible risque de choc.

Enlever la saleté

Une fois que vous vous êtes bien préparé pour le nettoyage, vous pouvez commencer par la saleté et la boue qui ont été apportées dans la cave par l'inondation. Enlevez tous les débris qui sont encore mouillés. Les saletés qui collent aux murs et à l'ameublement peuvent être enlevées au tuyau d'arrosage. Rincez le tout plusieurs fois pour vous assurer d'avoir tout ce qu'il faut. Vous voudrez enlever cette saleté avant qu'elle sèche et durcisse, car il sera beaucoup plus difficile de s'en débarrasser une fois que cela se produira. Utilisez un aspirateur à eau et poussière pour enlever toute trace d'eau laissée par le nettoyage.

Enlever tout article endommagé

Certains de vos biens pourront être récupérés, mais d'autres devront être jetés, surtout si les eaux d'égout ont été impliquées dans l'inondation. Les éléments suivants devraient être jetés :

  • Tous les plafonds et murs qui ont été trempés ou qui ont absorbé de l'eau.
  • Enlever les matériaux muraux à au moins 50 cm au-dessus de la hauteur.
  • Tout revêtement de sol ou tapis qui a été profondément pénétré par les eaux d'inondation ou les eaux usées.
  • Les conserves, les herbes, les légumes et tous les autres aliments qui ont été en contact avec l'inondation.
  • Tous les matériaux d'isolation
  • Tous les objets moins chers qui ont été trempés, y compris les meubles, les matelas et les sommiers.
  • Les objets tels que les jouets en peluche, les revêtements de meubles, les oreillers, les coussins et les articles en papier, car ils ne peuvent pas être désinfectés correctement.

Si on les nettoie correctement, beaucoup d'objets peuvent être récupérés. Cela inclut :

  • Planchers et tapis qui ont été peu touchés par l'inondation. Rincez et nettoyez le plancher le plus rapidement possible. Nettoyez et désodorisez tous les tapis. Si possible, faites-les nettoyer par un professionnel.
  • Des meubles qui ont été peu touchés par l'inondation. Frotter tous les meubles avec du savon antibactérien et de l'eau et les placer à l'extérieur pour les sécher (si le temps le permet) ou les nettoyer à la vapeur.
  • Vêtements. Enlevez la saleté épaisse des vêtements et lavez-les en machine à l'eau chaude et au savon, en ajoutant une tasse d'eau de Javel à l'eau de lavage.
  • Objets de valeur particulière qui ne présentent aucune contamination visible.

Assainir et désinfecter

L'étape finale consiste à désinfecter à fond tout le sous-sol et tous les objets récupérés. Lorsque vous utilisez de l'eau de Javel et d'autres produits de nettoyage, assurez-vous qu'il y ait une ventilation suffisante pour assurer l'élimination de toutes les vapeurs nocives.

 

Laver toutes les surfaces avec de l'eau de Javel, en utilisant une solution d'une tasse d'eau de Javel par litre d'eau. Les surfaces qui n'ont pas été directement touchées par l'inondation peuvent être nettoyées avec une solution d'une partie d'eau de Javel pour quatre parties d'eau froide ou tiède, mélangée à une petite quantité de détergent pour lave-vaisselle sans ammoniaque. Rincer toutes les surfaces après le nettoyage.

Les cavités intérieures doivent être nettoyées avec une solution d'eau, d'eau de Javel et de détergent à vaisselle sans ammoniaque. Toute moisissure trouvée doit être détruite avec de l'eau de Javel. Les cavités murales doivent être complètement séchées avant d'être fermées.

Étape 3 : Séchage du sous-sol

Pour empêcher la moisissure de croître, vous voudrez vous assurer que les murs, le plancher et tous les meubles à l'intérieur de la cave soient complètement secs.

Ouvrez toutes les portes et fenêtres pour exposer la cave à autant d'air que possible. Les ventilateurs industriels fonctionnent mieux, mais les ventilateurs conviennent mieux si votre budget est serré. Si vous laissez les fenêtres fermées, l'eau évaporée ne pourra pas s'échapper et restera dans votre cave.

Une fois que vous avez terminé ce processus, c'est une bonne idée d'installer un déshumidificateur qui se débarrassera de toute trace d'humidité. Gardez les fenêtres fermées lorsque vous utilisez le déshumidificateur et n'oubliez pas de vider le contenant régulièrement. Déplacez l'appareil dans la pièce pour éliminer le plus d'humidité possible.

Les tapis doivent être séchés dans les deux jours. Selon la taille de la zone recouverte de tapis, vous devrez peut-être faire appel à un professionnel pour la faire sécher efficacement.