Achat immobilier : les questions à vous poser

Le premier achat immobilier tourmente beaucoup d’investisseurs qui s’interrogent entre autres sur le budget à engager à cet effet et le type de Bien à acheter. C’est un engagement important et une fois la propriété acquise, il est difficile de faire machine arrière. Voici des astuces pour mieux définir son projet d’investissement immobilier.

Lire la suite de Achat immobilier : les questions à vous poser

L’investissement locatif, une formule pour redynamiser le marché immobilier

La Côte basque présente un marché immobilier particulièrement dynamique grâce à sa forte attractivité. Certaines villes de la région, dont Saint-Jean-de-Luz et Biarritz connaissent depuis quelques années une croissance démographique importante. Essentiellement appréciées par leur cadre de vie et leur douceur de vivre, ces communes constituent des destinations de villégiature très prisées. En outre, l’initiative des investisseurs à y réaliser leur placement et la volonté des constructeurs à élargir le parc immobilier local sont favorisées par la mise en application du dispositif Pinel. Ce régime fiscal est un argument de taille pour expliquer le dynamisme du secteur de l’immobilier dans ces villes basques. À cela s’ajoutent d’autres aides financières comme le PTZ qui permettent aux primo-acquéreurs d’accéder facilement à la propriété.

Pour vous qui envisagez d’effectuer votre projet immobilier sur la Côte basque, vous y trouverez une offre très diversifiée. Pour un meilleur accompagnement de vos recherches, n’hésitez pas de faire appel à une agence de renom comme Côte Ouest Immobilier.

La loi Pinel, un dispositif prisé

À titre de rappel, la loi Pinel a été instaurée pour favoriser les constructions de programmes neufs dans les zones touchées par une forte demande. En d’autres termes, cette formule permet d’optimiser l’accès au logement sur un marché tendu. Pour bénéficier des atouts fiscaux de ce dispositif, des conditions sont à remplir. Sachez que ce régime exige un engagement de louer le bien pendant une certaine période. Celle-ci s’étale de 6 à 12 ans. Pour être sûr de faire le bon choix, vous pourrez vous fier à un professionnel de l’agence Côte Ouest immobilier. Il saura en mesure de vous conseiller sur ce type d’investissement

De nombreux contribuables choisissent l’investissement en Pinel pour ses avantages fiscaux. Il faut cependant voir plus loin et vérifier d’autres points essentiels avant de réaliser un placement dans tel ou tel bien. Il faut entre autres penser à l’emplacement qui est le critère principal pour anticiper la rentabilité. En effet, les candidats à la location choisissent souvent des adresses présentant une bonne accessibilité et offrent un confort de vie optimal au quotidien. Ainsi, lors de votre quête, informez-vous sur le quartier où vous souhaitez réaliser votre investissement.

Biarritz, une ville à cibler pour investir dans l’EHAPD

Outre la loi Pinel, investir dans l’EHPAD est un placement très de plus en plus courant sur la Côte basque. Il faut savoir que les villes comme Biarritz et Saint-Jean-de-Luz sont très appréciées par les seniors. L’agence Côte Ouest Immobilier vous proposera une sélection de ce type de résidence de service.

L’EHPAD est un dispositif fiscal qui fonctionne sur un rabaissement d’impôt de 11 % du montant de l’investissement. Cette formule donne également l’occasion de récupérer la TVA. Elle ne s’applique pas en outre que sur les logements neufs ou les biens qui ont fait l’objet d’importants travaux de rénovation. Par ailleurs, en choisissant d’investir dans un EHPAD, vous vous engagez à mettre la résidence en location durant 9 ans. Comme la loi Pinel, la réussite de ce type de placement dépend grandement de la qualité du bien (emplacement, normes de construction…).

 

Audit énergétique

Les informations à connaître sur l’audit énergétique règlementaire

La première préoccupation des gens à l’heure actuelle est le respect de l’environnement, c’est pourquoi tout le monde se plie bien volontiers à un audit énergétique. Il faut dire que ce genre de chose a été rendu obligatoire dans le cas des grandes entreprises ainsi que pour les immeubles ne copropriété pour la plupart. La principale question qui se pose toutefois est de savoir ce qu’est un audit énergétique ?

Lire la suite de Les informations à connaître sur l’audit énergétique règlementaire

Achat d’une maison : les aides auxquelles vous pouvez prétendre

Poussés par la contrainte de payer un loyer mensuellement et les taux de crédits historiquement bas, beaucoup rêvent de devenir propriétaires. Mais, rares sont encore ceux qui osent se lancer dans un projet de telle envergure, notamment par manque de financement ou la non-connaissance des aides auxquelles ils ont droit. Pourtant, de nombreuses aides financières existent en complément d’un prêt immobilier. Il serait donc dommage de passer à côté si vous êtes éligibles.

Le Prêt à Taux Zéro (PTZ) : un type de prêt immobilier envisageable

En complément d’un emprunt immobilier, sachez que vous pouvez prétendre à un prêt à taux zéro pour financer une partie de l’achat de votre immobilier. Il s’agit d’un prêt accordé par l’État par l’intermédiaire d’une banque conventionnée afin de favoriser l’accès à la propriété des ménages modestes.

Plus exactement, ce type de prêt s’adresse aux primo-accédants, c’est-à-dire aux particuliers qui n’ont pas été propriétaires de leur résidence principale au cours des deux dernières années. Afin d’être éligible au PTZ, le bien immobilier peut être neuf ou ancien (sous conditions de travaux). Comme indiqué un peu plus haut, le prêt à taux zéro ne permet pas de financer la totalité de votre projet, mais seulement une partie jusqu’à 40 % du prix du logement. Il vous est accordé sans aucun taux d’intérêt.

Le Prêt Action Logement : une solution pour couvrir l’achat d’une maison

Vous êtes un salarié d’une entreprise non agricole employant moins de 10 salariés ? Ce type de prêt est fait pour vous ! Le prêt Action Logement, anciennement appelé « 1 % logement », est un crédit s’adressant aux salariés primo-accédants des entreprises cotisant au CIL (Comité Interprofessionnel du Logement).

Il permet de financer l’achat d’une résidence principale, dans le neuf ou dans l’ancien, à condition que celle-ci respecte un certain niveau de performance énergétique : la RT 2012. Comme le PTZ, le prêt Action Logement ne permet pas de couvrir le prix global de l’immobilier. Seuls 30 % du coût total du projet peuvent être financés par ce prêt, dont le montant ne doit pas excéder les 25 000 €. Le taux d’intérêt est compris entre 0 et 1 %.

Le Prêt Accession Sociale (PAS) : un dispositif très attractif

Si vous n’êtes pas contre un coup de pouce pour vous aider à financer l’achat de votre résidence principale, le prêt accession sociale pourra vous être d’une grande aide. Il s’agit d’un prêt immobilier accordé par les établissements financiers ayant signé une convention avec l’État. Cette aide financière est particulièrement intéressante pour les primo-accédants.

Tout d’abord, il permet de couvrir la totalité du coût de l’opération, ce qui n’est pas le cas avec les deux types de crédits mentionné ci-dessus. De plus, le PAS vous permet de profiter de l’aide personnalisée au logement (APS). Le taux d’intérêt peut varier en fonction de la durée de remboursement : 2,95 % pour un remboursement sur moins de 12 ans, 3,15 % pour un remboursement entre 12 et 15 ans, 3,30 % pour une durée entre 15 et 20 ans.

Pourquoi choisir la vente à réméré?

La vente à réméré n’est plus un procédé méconnu du grand public. C’est une option qui présente un certain nombre d’avantages que ce soit pour le vendeur ou pour l’acquéreur. Si vous êtes dans une situation de surendettement et que vous hésitez à franchir le pas, voici une liste des avantages du réméré qui peuvent vous aider à changer d’avis, ou non !


 

Vous continuez à occuper votre maison

L’un des principaux avantages de la vente à réméré c’est que vous pouvez continuer à occuper votre maison. En effet, il vous suffit des indemnités mensuelles en guise de loyer. Ainsi, vos difficultés financières ne sont pas connues par vos entourages, familles, amis ou voisin. Toutes les démarches se font dans une totale discrétion. De plus, cela évite à vos enfants d’être trop perturbés, si vous en avez de changer de maison, d’école et d’environnement.

Vous pouvez racheter votre bien

Un autre avantage de la vente à réméré c’est que vous pouvez racheter votre maison à tout moment. Selon l’acte notarié que vous avez signé avec l’acquéreur, vous avec toute l’exclusivité pour le rachat du bien. Par ailleurs, après avoir remboursé vos dettes, vous avez la possibilité de récupérer votre bien. Attention toutefois au délai de rachat, car une fois le délai de rachat passé, l’acquéreur de votre bien pourra vendre votre bien auprès d’un autre acquéreur s’il le désire. Par conséquent, afin d’éviter de perdre votre bien, il vous faudra bien gérer votre finance.

Vous pouvez racheter votre bien à un frais minime

En plus de pouvoir acheter votre maison à n’importe quel moment durant le réméré, vous pouvez également la racheter à un tarif minimum. En général, les acquéreurs n’augmentent qu’un peu le prix de rachat. Ainsi, vous ne connaissez pas une grande. De même que pendant le rachat, les frais de notaire sont réduits au minimum. Dans certains cas uniquement, les tarifs sont très élevés et n’offrent pas aux propriétaires la possibilité de racheter leurs biens. Pour éviter ces risques, il ne faut pas hésiter à demander conseils auprès des experts en immobilier.

Vous pouvez régler toutes vos dettes

La vente à réméré a pour principal avantage d’offrir aux propriétaires la possibilité de rembourser ses dettes dans les délais les plus courts. En effet, le réméré permet d’obtenir un financement rapidement et de régler ainsi les dettes auprès des banques et des différents organismes de financement. Par ailleurs, vous pouvez redresser votre situation financière assez rapidement. Il ne faut pas oublier que le propriétaire doit payer un loyer durant la période du réméré. Aussi, il doit bien organisé ses finances pour éviter de s’endetter une nouvelle fois. C’est une alternative que les surendettées ne devraient prendre qu’en dernier recours car les risques ne sont pas non plus à négliger. En effet, le propriétaire peut non seulement perdre son bien mais aussi avoir de nouvelles dettes.