Installation d'une VMC

Où poser votre système de VMC ?

Où poser un système de VMC ?

Les conditions physiques du bâtiment détermineront souvent le système que vous choisirez. Idéalement, la VMC est placée avec les autres installations techniques de la maison de manière à permettre aux utilisateurs de vérifier facilement les filtres tous les six mois.

Dans les immeubles à appartements, il sera souvent avantageux de placer un système au-dessus d'un plafond suspendu ou dans l'armoire des installations techniques qui se trouve souvent dans l'entrée.

Pour les habitations unifamiliales avec des combles inutilisés, un modèle horizontal placé dans le plafond sera souvent la solution préférée. Un tel modèle ne prend pas de mètres carrés dans la maison même et facilite l'installation des conduits.

Il existe des unités de ventilation résidentielles adaptées à toutes les conditions physiques :

  • Posés dans un grenier non chauffé et raccordé latéralement.
  • Suspendus, par exemple au-dessus d'un plafond suspendu.
  • Dans une armoire technique/un puits à l'intérieur de l'enveloppe du bâtiment.
  • Sur le mur du sous-sol (tous les appareils s'adaptent).
  • Dans une armoire standard de 60 cm dans l'entrée.

Vous avez besoin d'unités de ventilation polyvalentes ?

Dans les immeubles d'habitation, les appartements voisins sont souvent identiques en termes d'agencement. Cela nécessite des systèmes de ventilation qui s'adaptent facilement aux deux scénarios.

Certains systèmes de VMC sont tous dotés d'une fonction de réglage intégrée qui permet de passer électroniquement d'une configuration à droite à une configuration à gauche, de sorte que le même type d'unité peut être utilisé sans problème même lorsque les conditions physiques sont inversées.

Ventilation centrale ou décentralisée ?

Ces dernières années, la ventilation décentralisée (https://vmc2flux.fr/)- c'est-à-dire une unité par logement - a gagné du terrain par rapport aux unités de ventilation centrale, où un système est relié à plusieurs logements dans un immeuble d'habitation. Cela est dû en partie à la norme de sécurité incendie DS 428, qui impose des exigences strictes en matière de sécurité incendie aux systèmes de ventilation qui relient plusieurs appartements (ou "cellules d'incendie") par des gaines, ce qui est toujours le cas avec les systèmes centraux.

Avec les systèmes décentralisés qui ne partagent pas de gaines, il n'est pas nécessaire d'avoir le même type de contrôle de la sécurité incendie dans la solution. Traditionnellement, l'argument en faveur de la ventilation centralisée est que les plus gros systèmes coûtent moins cher et sont plus simples à entretenir.

En réalité, la ventilation centralisée est souvent plus coûteuse, car elle nécessite un contrôle de sécurité incendie considérable ainsi que des clapets et des détecteurs de fumée et d'incendie correspondants.

La plupart des gens choisissent une solution décentralisée parce qu'elle offre la possibilité d'un réglage individuel, permet une ventilation efficace sur le plan énergétique et offre une plus grande souplesse d'installation.

La méthode sarking : isolation extérieure de la toiture

Pour une isolation thermique optimale, l’installation d’une bonne isolation est indispensable. En effet, le sarking est une technique d’isolation de la toiture par l’extérieur. Elle est surtout préconisée pour les habitations situées en hauteur.  Néanmoins, elle est de plus en plus prisée car on peut l’adapter à tous les types de toiture et ce à n’importe quel degré d’inclinaison. Dans le cadre de cet article nous allons voir en quoi consiste cette méthode, quelle en sont ses avantages et enfin l’installation de de l’isolant sarking.

Lire la suite de La méthode sarking : isolation extérieure de la toiture

Les différentes techniques d’isolation des combles perdus

Il arrive que des combles perdus apparaissent dans les espaces sous toiture inexploitable en l’état. Ces combles perdus sont inhabitables d’où la nécessité de l’aménagement des combles perdus le plus rapidement. Dans les quelques lignes suivantes, voici les différentes techniques spéciales pour l’isolation des combles perdus. 

Lire la suite de Les différentes techniques d’isolation des combles perdus

Quels sont les différents matériaux d’isolation pour la toiture ?

L’isoler le toit consiste à mettre des matières isolantes entre la toiture et le plafond. Il existe deux types d’isolation à savoir l’isolation thermique et l’isolation phonique. Les matériaux utilisés pour l’isolation de la toiture sont nombreux. Leur utilisation dépend du choix du propriétaire et de la forme de la toiture. Pour les toitures plates, l’utilisation des panneaux de polystyrène extrudé (XPS) est la plus appropriée. Pour les toitures en pente, différentes matières peuvent être utilisés pour isoler la toiture. D’ailleurs, les travaux d’isolation de la toiture nécessitent beaucoup de compétences et connaissances dans le domaine de la couverture.

Lire la suite de Quels sont les différents matériaux d’isolation pour la toiture ?

Isolation de la façade après son ravalement

Après les travaux de ravalement de façade, effectués par les ravaleurs professionnels d’une entreprise de ravalement, l’isolation de la façade peut également réalisée par ces ravaleurs professionnels. Dans ce cas, le bâtiment ainsi embelli peut être bien isolé thermiquement et les travaux de ravalement donnent deux avantages d’un coup. L’isolation de la façade est obligée par la Loi sauf dans des cas précis attestés par des experts qui sont habilités à les faire.

Lire la suite de Isolation de la façade après son ravalement