Il arrive que des combles perdus apparaissent dans les espaces sous toiture inexploitable en l’état. Ces combles perdus sont inhabitables d’où la nécessité de l’aménagement des combles perdus le plus rapidement. Dans les quelques lignes suivantes, voici les différentes techniques spéciales pour l’isolation des combles perdus. 

L’isolation des combles perdus par des panneaux rigides

Il est possible de faire une isolation combles perdus par des panneaux d’isolants rigides. Moins utilisée, cette technique utilise des isolants qui peuvent coûter très cher, mais des coûts d’installation élevée également par rapport aux autres modes d’isolations. Il s’agit des isolants tels que le liège, les laines minérales, le polystyrène et le polyuréthane. Bien que ces isolants soient parfois utilisés pour l’isolation des combles, ils sont plus adaptés pour les combles aménagés du fait qu’ils sont faciles à poser au niveau des pans de toiture.

L’isolation des combles perdus par soufflage

On dispose de l’isolation par soufflage en matière de combles perdus. Cette technique est la plus utilisée pour une isolation comble perdue car elle offre le meilleur résultat de toutes les sortes d’isolations des combles perdus. En effet, elle recouvre parfaitement le plancher, les recoins, voire même les combles inaccessibles. À l’aide d’une machine telle que la cardeuse ou une souffleuse, on souffle les isolants sur le plancher des combles perdus en vrac. Ces isolants seront broyés en flocon par la machine soufflante même. En matière de technique par soufflage, les isolants employés sont les laines en verre ou aussi la ouate de cellulose. Cette méthode coûte environ les 2500 euros pour une surface de 100m2.

L’isolation des combles perdus par épandage

Cette technique, contrairement à l’isolation par soufflage, concerne tout simplement les combles qui sont accessibles. La technique d’une isolation combles perdus par épandage emploie à peu près les mêmes méthodes que celle de l’isolation par soufflage pourtant. La différence se trouve dans l’utilisation de la machine. En matière d’épandage, tout se fait manuellement, mais non pas à l’aide d’une machine. Cela implique donc que les isolants à utiliser doivent être déjà transformés à l’avance en flocon. Ces derniers seront répandus entre les solives. Cependant, pour éviter de dégrader les isolants par condensation, l’idyllique serait d’utiliser tout de même un pare-vapeur. Comme pour la méthode par soufflage, la technique l’isolation par épandage est à 2500 euros pour 100m2 de l’espace de l’habitation.

L’isolation des combles perdus à poser ou à dérouler

Les combles perdus faciles à accéder sont isolés à l’aide d’un isolant à poser ou à dérouler. Ces isolants sont toutefois souples à dérouler : les laines minérales telles que la laine de verre et la laine de roche. Ils ne sont ni soufflés ni épandus, mais posés sous forme de bandes en deux couches superposées et croisées. Avec la bonne épaisseur d’une isolation combles perdus, le résultat sera résistant au choc thermique. De plus, cette double couche supprime les ponts thermiques qui limitentles problèmes de discontinuité de l’isolant. L’utilisation d’un pare-vapeur serait une solution pour éviter l’humidité. Cette technique coûte en moyenne dans les 3700 euros. Coûteuse, mais peut-être amortie sur le long terme grâce aux économies de chauffage.

Yves

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot mlfcwu ?

Fil RSS des commentaires de cet article